Le Projet ANR 2022-2026 TEAMTOX

TeamTox

Le Projet ANR 2022-2026 TEAMTOX

Considérer les espèces de Fusarium comme un "méta-pathogène": changer d'échelle d'analyse pour réduire les contaminations en mycotoxines (Taking a meta-view at Fusarium: breaking habits in order to fight contaminations by mycotoxins).

TEAMTOX est un projet de recherche mono-équipe (PRME) financé par l'ANR.

TEAMTOX

Les Fusarium spp. sont les agents responsables de la fusariose de l'épi (FHB), l'une des maladies fongiques les plus dévastatrices affectant les cultures céréalières. Outre les pertes de rendement, certaines de ces espèces fongiques sont responsables de la contamination des grains par des mycotoxines qui constituent un problème majeur de santé et de sécurité alimentaire. Malgré les recherches intensives menées au cours des dernières décennies et l'avancée significative des connaissances, les pratiques agronomiques recommandées ne suffisent pas à garantir des niveaux de mycotoxines conformes aux limites réglementaires. Jusqu'à présent, les recherches visant à fournir des bases pour le développement de stratégies de contrôle des mycotoxines ont été presque exclusivement menées en considérant "un pathogène - une maladie", une approche qui s'est avérée insuffisante pour atteindre une compréhension globale du processus de la maladie de la fusariose et de l'accumulation des mycotoxines dans les cultures. En effet, le mélange d'espèces de Fusarium en interaction dans une niche écologique partagée est susceptible d'entraîner une production de mycotoxines ayant sa propre régulation qui ne peut être prédite en sachant ce qui se passe dans les cultures d'une seule espèce.

Dans ce contexte, l'objectif de TEAMTOX est de déchiffrer la régulation de la biosynthèse des mycotoxines produites par ce que nous appellerons "Meta-Fusarium sp.". Le Meta-Fusarium sp., qui comprend les principales espèces de Fusarium impliquées dans la FHB, sera considéré dans les analyses écophysiologiques comme un champignon individuel qui fonctionne comme un tout. L'approche qui sous-tend TEAMTOX ouvrira la voie à de meilleures stratégies de lutte contre la fusariose et les mycotoxines.

Malgré les preuves irréfutables que les interactions entre les espèces de Fusarium déterminent l'issue de la fusariose et modulent l'efficacité des agents de biocontrôle (ou BCA), des approches essentiellement réductionnistes ont été mises en œuvre pour traiter cette importante question de sécurité. Il est également clair que les interactions entre les espèces de Fusarium vont au-delà du simple théorème "un plus un font deux". Un changement de paradigme est ici nécessaire : l'approche centrée sur une seule espèce de Fusarium doit être dépassée. Ce défi guide le projet TEAMTOX qui propose de considérer Meta-Fusarium sp. comme un individu unique.

Le cadre de TEAMTOX est constitué de quatre lots de travail opérationnels (WP1-WP4) et d'un lot de travail organisationnel (WP0) dédié à la gestion du projet.

WP1 : dynamique de la composition de Meta-Fusarium sp. et sa production de métabolites secondaires sous pressions abiotiques.  Objectif : Décrire la cinétique de distribution des espèces de Fusarium et les profils de mycotoxines par Meta-Fusarium sp. et les perturbations induites par la température et les paramètres de stress oxydatif.

WP2 : Régulation de la production de mycotoxines par les Meta-Fusarium sp. lorsqu'ils sont exposés à des stress abiotiques.  Objectif : Identifier les événements moléculaires qui conduisent à la production de mycotoxines par Meta-Fusarium sp. (évolution dans le temps et non traité vs. traité, selon la mise en place décrite dans le WP1.

WP3 : Impact de la diversité génétique intra-spécifique sur la composition et le fonctionnement de Meta-Fusarium sp. Objectif : Évaluer le rôle de la diversité intra-spécifique sur la dynamique de Meta-Fusarium sp. Les espèces de Fusarium sont connues pour montrer une extrême diversité génétique et phénotypique, liée à un fort potentiel adaptatif15. Cette diversité intra-spécifique pourrait être l'un des moteurs de la dynamique de Meta-Fusarium sp.

WP4 :Susceptibilité de Meta-Fusarium sp. aux biomolécules et agents de biocontrôle.  Objectif : Soutenir la valeur ajoutée de notre approche Meta-Fusarium sp. en évaluant les effets des candidats au biocontrôle dont la bioactivité a été précédemment démontrée par des approches centrées sur une seule espèce.

Contact

florence.forget@inrae.fr

 

Date de modification : 20 novembre 2023 | Date de création : 20 novembre 2023 | Rédaction : Communication MycSA