Projet ANR 2021-2025 SilArchaeoBio

SilArchaeoBio

Projet ANR 2021-2025 SilArchaeoBio

Stockage des grains en silos souterrains à l'époque pré-industrielle : apprendre de l'archéologie expérimentale et de la biologie. Un projet ANR PRCE pluridisciplinaire : Archéologie, Histoire, Biologie

Le stockage des céréales dans des silos souterrains a été pratiqué depuis le début du Néolithique jusqu'à très récemment dans certaines communautés à travers le monde. Pendant des milliers d'années, le silo souterrain a constitué un aménagement essentiel pour la vie et la survie des populations, avec un enjeu économique indéniable. Le silo souterrain et les pratiques liées à sa construction et à son utilisation constituent aujourd'hui un patrimoine matériel et immatériel menacé ou disparu.

Les données historiques, archéologiques et ethnographiques ne permettent pas d'éclairer les pratiques d'ensilage souterrain à travers les âges. Les dernières fouilles archéologiques des grandes aires d'ensilage permettent de compter les fosses, de caractériser leur forme et leur volume, de réfléchir à la chronologie et à l'organisation d'une aire d'ensilage groupée, mais pas de connaître le savoir-faire paysan et la qualité de la conservation des aliments dans les silos souterrains. Les communautés paysannes ont dû résoudre durablement les différents problèmes liés à ce mode de stockage des grains : attaques de ravageurs, humidité, échauffement des grains, alors que l'agriculture moderne utilise des silos aérés, refroidis et protégés par divers moyens chimiques, consommateurs d'énergie. Dans le projet pluridisciplinaire SilAchaeoBio, nous développons une approche d'archéologie expérimentale en recréant 13 fosses sur deux sites et en pratiquant le stockage des grains à court et long terme dans ces fosses étanches équipées d'enregistreurs des conditions climatiques intérieures. Différentes options techniques sont expérimentées et la qualité des grains est évaluée par l'acquisition de données biologiques à l'aide de méthodes d'analyse modernes. Les données recueillies fournissent des informations sur la durée de vie d'un silo et la durée du stockage souterrain garantissant les propriétés germinatives, la qualité et la sécurité alimentaire des grains stockés. Les enseignements de l'archéologie expérimentale conduisent à une nouvelle mise en lumière des analyses documentaires archéologiques, historiques, ethnologiques, agronomiques pour produire de nouvelles interprétations de l'histoire économique des communautés paysannes du nord de la Méditerranée au Moyen Âge.

Une telle conservation des grains sans recours à une source d'énergie pour la réfrigération et la ventilation et sans utilisation de pesticides, fait écho aux attentes du 21ème siècle pour des changements dans les systèmes de production agricole vers la localisation, la protection de l'environnement et la préservation de la santé humaine.  Elle peut inspirer le développement des technologies actuelles. Voir le projet LocaStock

En résumé, SilAchoBio établit un dialogue entre les méthodes scientifiques et les pratiques professionnelles liées à l'agriculture céréalière, en utilisant à la fois des données anciennes et des connaissances actuelles. Il s'ancre dans un contexte local (Roussillon) pour retrouver les savoirs paysans et comprendre le rôle de ces silos dans l'organisation économique et culturelle des sociétés ancestrales du bassin méditerranéen et au-delà. Ce projet pluridisciplinaire pourrait également faire émerger des solutions techniques applicables à l'agriculture durable du 21ème siècle.

Les partenaires qui mettent œuvre SilArcheoBio sont : INRAE-MycSA, Inrap Méditerranée(www.inrap.fr), UMR 5554 ISEM (https://isem-evolution.fr/), SARL ACTER

Ce projet de recherche fait suite à des travaux préliminaires conduits par les partenaires : https://www.inrae.fr/actualites/experimentation-croisee-sciences-entre-archeologie-agronomie

Découvrir le projet en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=J_kBaaVgGsA

Date de modification : 20 novembre 2023 | Date de création : 20 novembre 2023 | Rédaction : Communication MycSA