Projet Myco3C 2020-2023

Myco3C

Projet Myco3C 2020-2023

Identifier et limiter les risques Mycotoxines dans les Céréales produites, stockées et transformées en Circuit Court

Myco3C est un projet partenarial financé par le CASDAR dont l'ITAB est le chef de file.

Le projet s’intéresse à la maîtrise de la contamination en mycotoxines des grains de blé et maïs stockés à la ferme dans des exploitations en circuit court, majoritairement en Agriculture Biologique (AB), en intégrant les contaminations au champ et le devenir des mycotoxines en première transformation (meunerie, semoulerie, fabrication de pâtes et de pain). En déterminant dans quelle mesure les contaminations en champignons mycotoxigènes et en mycotoxines présentent des profils particuliers (en quantité et qualité) dans ce système court de production céréalière, le projet propose de croiser les données de contamination avec les itinéraires techniques et technologiques, tout au long de la chaîne. Cela permettra d’évaluer les risques spécifiques qui pourraient être associés à la diversité des pratiques agronomiques par ces agriculteurs (utilisation de variétés de populations ou lignées pures, rotations plus ou moins longues, quantités et qualités d’intrants variables, etc.), aux modes de stockage des grains et aux technologies utilisées pour la mouture et la transformation des farines. Il s’agira finalement d’établir et communiquer des recommandations auprès des acteurs actuels et futurs, pour augmenter le niveau de qualité sanitaire des céréales et leurs produits transformés pour l’alimentation humaine, dans ce contexte agricole particulier en plein essor.

Les travaux menés pour répondre à ces objectifs s’organisent en trois actions :

L’action 1 est basée à la fois sur des analyses de mycotoxines et de mycoflores toxinogènes dans des échantillons de grains et sur la confrontation des résultats avec l’enregistrement des pratiques de culture, de stockage et de première transformation, en considérant trois filières : blé tendre, blés anciens de pastification (blés poulards : Triticum turgidum L. subsp. turgidum), maïs populations (maïs Grand Roux Basque et autres). Les mêmes lots de grains seront suivis du champ au produit transformé.

L’action 2 repose sur des expérimentations à échelles pilotes en post-récolte permettant de comparer directement certains facteurs, de prendre en compte toutes les formes de mycotoxines et de travailler avec des teneurs en mycotoxines observables jusqu’aux produits finaux.

L’action 3, quant à elle, assure la valorisation, le transfert et la communication des résultats auprès des acteurs concernés et va contribuer à garantir une bonne qualité sanitaire des produits issus de ces blés et maïs (farines, semoules, pains, pâtes).

Les partenaires qui mettent œuvre Myco3C sont :

ITAB (www.itab.asso.fr): Coordination et gestion globale du projet; coordination de l’action 1 et mobilisation de parcelles. Contribution à l’analyse des données. Valorisation et transfert auprès des producteurs en agriculture biologique via ses supports de communication et formation.

INRAE UR MycSA (/): Coordination de l’action 2. Analyse mycotoxines des échantillons blé tendre et maïs et flore fusarienne toxinogène pour l’ensemble. Stockages à échelle du laboratoire. Analyse des données. Contribution à l’action 3.

INRAE UMR SPO (https://www6.montpellier.inra.fr/spo) : Etude des communautés microbiennes (bactéries lactiques, levures) tout au long de la chaîne blé tendre : du grain au pâton. Contribution aux 3 actions.

EI Purpan (https://www.purpan.fr/) : Analyse mycotoxines et flore fusarienne toxinogène des échantillons de blé poulard. Mise en place de parcelles de blé poulard. Stockages à échelle du laboratoire. Analyse des données. Conception et développement de supports pédagogiques dans l’action 3. Implication des étudiants de l’école.

BLE (Biharko Lurraren Elkartea) + Agribio Périgord (http://agrobioperigord.fr/)  et Agribio 04 (http://www.bio-provence.org/Agribio-04) + Haute Loire Biologique (http://www.auvergnerhonealpes.bio/qui-sommes-nous/haute-loire-biologique/) : Identification, accompagnement et suivi d’agriculteurs et parcelles expérimentales, respectivement pour maïs et blé poulard - blé tendre. Contribution à la valorisation et au transfert (action 3).

ACTA (http://www.acta.asso.fr/) : Coordination de l’action 3 et mobilisation des canaux de valorisation du RMT Quasaprove.

IUT Auch, INEOPOLE FORMATION Brens (http://www.ineopole-mfr.com/) : Conception et développement de supports pédagogiques et de modules de formation ; et mise en application.

ENILIA-ENSMIC (http://enilia-ensmic.fr/): Conduite des expérimentations en atelier pilote (meunerie et panification) de l’action 2, suivi qualitatif des farines et pains, participation des étudiants sur les phases de transformation (action 3). Contribution à la restitution des résultats.

Partenaire technique (hors financements CAS DAR): UMR  QualiSud (https://umr-qualisud.cirad.fr/) : Bioinformatique, analyse des données.

ARVALIS-Institut du végétal, SCIC l’Odyssée d’Engrain, FNAB et GAB65 sont associés au comité de pilotage.

Date de création : 17 novembre 2023 | Rédaction : Communication MycSA